DSDEN 94 - L’éducation dans le Val-de-Marne

DSDEN 94 - L’éducation dans le Val-de-Marne

DSDEN 94 - L’éducation dans le Val-de-Marne

DSDEN 94 - L’éducation dans le Val-de-Marne

Région académique Ile-de-France

La DSDEN
École, établissements, élèves, familles
L’action éducative et pédagogique
Carrière des personnels

Evènements
2018-2019
2019-2020


Fermer X



Fermer X



Fermer X


Protection des personnels
Une priorité pour l’Education nationale


Fermer X


Diaporama À la une

La DSDEN

École, établissements, élèves, familles

L’action éducative et pédagogique

Carrière des personnels

Spécial

Agenda

Accueil > École, établissements, élèves, familles > Scolarités spécifiques > Scolarité des élèves à haut potentiel

Scolarité des élèves à haut potentiel

Les élèves à haut potentiel

Les élèves à haut potentiel -EHP) dans le Val-de-Marne

Qui sont-ils ?

EHP ? Intellectuellement précoce ? À haut potentiel ? Surdoué ? Génial ? Talentueux ? Manifestant des aptitudes particulières ? Le comportement et les performances de certains élèves ne sont pas ceux que l’on pourrait attendre au vu de leur très bon développement intellectuel, le plus souvent validé par des tests d’intelligence. Certains d’entre eux rencontrent même d’importantes difficultés en classe pouvant les conduire à des redoublements et à un désinvestissement progressif de l’école, souvent accompagné de désarroi psychologique et/ou de trouble de la conduite.
Les textes officiels retiennent une expression ouverte : élèves à haut potentiel ou intellectuellement précoces ou manifestant des aptitudes particulières.

Comment les identifier ?

  •  Si vous rencontrez un enfant qui veut tout savoir, devine vite, aime la complexité, a des idées riches ou folles, est hautement critique de lui-même et fait montre d’opinions affirmées,
  •  S’il a un sens aigu des détails…mais des difficultés pour les organiser,
  •  S’il a un grand pouvoir d’abstraction, de synthèse…mais des difficultés pour développer,
  •  S’il aime la vérité et la justice à l’excès,
  •  S’il s’exprime très facilement à l’oral… mais se désintéresse de l’acte graphique,
  •  S’il invente de nouvelles procédures… mais résiste aux consignes et rejette ce qui est admis,
  •  Si sa volonté d’atteindre son but confine à l’entêtement et à l’obstination,
  •  Si son intuition et sa capacité d’empathie le rendent vulnérable,
  •  Si son énergie se transforme en frustration quand elle n’est pas utilisée,
  •  Si son indépendance d’esprit tourne à la rébellion contre le conformisme,
  •  Si sa capacité de concentration rend insupportable toute forme d’interruption,

Si vous, enseignant, vous pensez...

  •  Voilà un élève qui polémique et pose des questions sans arrêt !
  •  Qu’il écrit mal, que ses cahiers sont mal tenus !
  •  Il croit tout savoir…
  •  Son attitude est toujours en opposition avec mes méthodes et je sens mon autorité contestée.
  •  Il n’écoute pas, son esprit est ailleurs.

Et si vous êtes tentés par les clichés :

  •  C’est un enfant poussé par ses parents.
  •  S’il est précoce, qu’il le prouve !
  •  Enfant précoce = famille aisée.
  •  S’il est si intelligent, il s’en sortira tout seul.

Si vous, parent, vous constatez…

  •  Qu’il veut toujours en savoir plus,
  •  Qu’il s’intéresse à des sujets compliqués, abstraits tels que la vie, la mort, la création du monde, les dinosaures ou la pollution de la planète et qu’il pose sans cesse des questions,
  •  Qu’il est malheureux à l’école, ou même qu’il ne veut plus y aller,
  •  Qu’il somatise,
  •  Qu’il se plaint :
  •  « Je n’ai pas de copains »,
  •  « On m’appelle l’intello »,
  •  « Je suis nul ».

Vous êtes peut-être en présence d’un enfant intellectuellement précoce et il est pertinent de vous engager dans une démarche de diagnostic.


Comment établir le diagnostic ?

Tous les acteurs engagés dans l’éducation contribuent à ce repérage. C’est un premier pas vers un diagnostic qui sera réalisé dans le cadre d’un bilan psychologique, psycho-affectif et intellectuel. Le quotient intellectuel (Q.I.) obtenu lors du test psychométrique ne permet pas à lui seul de poser ou d’infirmer le constat de précocité même si l’on considère que le seuil de précocité s’observe à 130. Ce nombre n’est pas le même retenu dans tous les pays, il varie entre 120 et 130, il est un indice dans l’établissement du bilan, mis en relation avec d’autres observations. L’avis de précocité intellectuelle est donc le résultat d’une démarche globale qui ne s’arrête pas au seul Q.I.

Le bilan doit être établi par un psychologue, bien formé aux spécificités du bilan cognitif des élèves intellectuellement précoces, qui procède, de manière individuelle, aux tests et à leur interprétation. Dans le cadre scolaire, le psychologue scolaire, dans le premier degré, et le conseiller d’orientation psychologue, dans le second degré, sont les interlocuteurs privilégiés. La famille peut également se tourner vers un psychologue exerçant en centre médico-psychologique (C.M.P.), en hôpital ou en libéral.

En fonction des regards croisés des spécialistes, différents parcours pourront être proposés car il est important de reconnaître l’élève à haut potentiel ou intellectuellement précoce dans sa spécificité. Cela permettra, d’une part, de faciliter son intégration dans le groupe classe et, d’autre part, de mettre en œuvre les dispositifs pédagogiques facilitant l’individualisation des apprentissages. L’accompagnement de ces élèves passe par un accueil bienveillant de la différence et par une coopération active avec les parents ; il peut dépasser le cadre scolaire et encourager les activités extrascolaires sportives, artistiques qui permettront à ces élèves de développer, dans un contexte différent, leurs compétences et aptitudes.


Comment les accompagner ?

Des aménagements sont possibles :

  •  L’appui sur le travail par cycle, par groupe de travail ou par compétence.
  •  Le PPRE : un programme personnalisé de réussite éducative peut, comme pour tous les élèves qui rencontrent des difficultés, être mis en place.
  •  L’aide personnalisée : elle permet de regrouper des élèves à haut potentiel au sein d’un cycle et de répondre à leurs besoins.
  •  L’inscription dans une classe à double niveau ou à cours multiples : elle instaure de la souplesse dans l’organisation pédagogique.
  •  Le décloisonnement : l’élève suit certaines disciplines dans une autre classe s’il y est particulièrement performant ; il reste inscrit dans sa classe d’origine ; le cas échéant, le saut de classe pourra être validé en conseil des maîtres ou en conseil de classe. Cette organisation prépare une accélération du cursus dans de meilleures conditions tout en évitant le saut de classe en cours d’année scolaire.
  •  L’approfondissement : lors de temps libérés par l’enseignant ou parce que le travail est achevé, l’élève utilise ses connaissances et ses compétences de manière plus approfondie. Il ne s’agit pas d’avancer dans le programme mais d’exploiter plus largement les notions étudiées : énigmes mathématiques, rallye-lecture, concours, exposés, synthèses, projets scientifiques, littéraires, culturels.
  •  Les ateliers spécifiques : ils sont organisés par un enseignant et/ou un enseignant spécialisé du réseau d’aides autour de la méthodologie, de la prise de conscience de certaines procédures.
  •  Les entretiens : il s’agit de rassurer, de faire le point sur ce qui a été appris en classe, de mettre des mots sur les difficultés relationnelles avec les autres, de comprendre les réactions du groupe.
  •  Les raccourcissements de cycle : ils peuvent s’avérer profitables si la maturité de l’élève le permet ; un aménagement du temps pour combler les lacunes doit être, dans ce cas, envisagé.
  •  L’enseignement à distance : dans certaines situations spécifiques, la famille et/ou l’établissement signalent des difficultés très importantes d’adaptation. Certains élèves peuvent être, provisoirement, orientés vers un enseignement à distance, partiel ou total. Le chef d’établissement assiste la famille dans ses démarches et il est conseillé par le médecin scolaire ou l’enseignant référent du secteur. Le dialogue est à privilégier et le retour vers l’établissement reste l’objectif à atteindre.

Le collège Charcot à Joinville qui intègre dans son projet d’établissement un accueil adapté aux élèves à haut potentiel.

L’usage des technologies facilite la personnalisation des parcours et notamment, dans le département, le déploiement d’Ordival est une aide.


À qui s’adresser ?

 Votre enfant est scolarisé dans le premier degré : vos interlocuteurs sont l’enseignant(e), le (la) directeur(trice), les membres du RASED, le médecin scolaire, l’inspecteur(trice)de l’éducation nationale ( IEN).
 Votre enfant est scolarisé au collège ou au lycée : vos interlocuteurs sont les enseignants, notamment le professeur principal, le (la) conseiller(ère) d’orientation psychologue, le médecin scolaire, le chef d’établissement.


Un seul numéro à la direction des services départementaux
de l’éducation nationale du Val-de-Marne :
01 45 17 62 65

 

 

© DSDEN94 - article actualisé le 9 mars 2020

Agenda

16 septembre 2020 
Réunions d’information relatives aux épreuves du CAFIPEMF 

18 septembre 2020
CTSD

23 septembre 2020
Journée du sport scolaire

Du 2 au 12 octobre 2020
Fête de la science 

8 octobre 2020
► 
Studios Media

9 ou 10 octobre 2020
► Elections des représentants des parents d’élèves

14 novembre 2020
La classe, l’œuvre !

 

Niveau d'alerte



Sites institutionnels
Ministère de l’Education nationale
Académie de Créteil
Préfecture du Val-de-Marne
Eduscol
ONISEP
ESPE-UPEC

Infos site
Accessibilté
Référentiel Marianne
Mentions légales

DSDEN 94
Annuaire de la DSDEN
Plan d’accès
Formulaire de contact
Annuaire des écoles
Annuaire des collèges
Annuaire des lycées

Personnels
Webmel
Iprof
Portail Arena
ENSAP



Sites institutionnels
Ministère de l’Education nationale
Académie de Créteil
Préfecture du Val-de-Marne
Eduscol
ONISEP
ESPE-UPEC

Infos site
Accessibilté
Référentiel Marianne
Mentions légales

DSDEN 94
Annuaire de la DSDEN
Plan d’accès
Formulaire de contact
Annuaire des écoles
Annuaire des collèges
Annuaire des lycées

Personnels
Webmel
Iprof
Portail Arena
ENSAP