DSDEN 94 - L’éducation dans le Val-de-Marne

DSDEN 94 - L’éducation dans le Val-de-Marne

DSDEN 94 - L’éducation dans le Val-de-Marne

DSDEN 94 - L’éducation dans le Val-de-Marne

Région académique Ile-de-France

La DSDEN
École, établissements, élèves, familles
L’action éducative et pédagogique
Carrière des personnels

Evènements
2018-2019
2019-2020


Fermer X



Fermer X



Fermer X


Personnels d’encadrement
Les concours des personnels d’encadrement

Protection des personnels
Une priorité pour l’Education nationale


Fermer X


Diaporama À la une

La DSDEN

École, établissements, élèves, familles

L’action éducative et pédagogique

Carrière des personnels

Spécial

Agenda

Accueil > L’action éducative et pédagogique > Les enseignements > Enseignements artistiques

Enseignements artistiques

Littérature

Littérature au cycle 3 - Analyse d’albums et d’œuvres longues

Les albums

Autant d’albums, autant de démarches, autant de chemins à emprunter

Choix du matériel utilisé
Quel type d’album ? Combien d’exemplaires ? Quels formats choisir ?

Par exemple :

  •  un album grand format pour une présentation en grand groupe ;
  •  un album petit format (lutin poche) pour un travail individuel ou en petits groupes.

Il est vivement conseillé de varier les types de présentation.

Réfléchir : qu’est-ce que « présenter » un livre ?

 Lecture de tout ou partie de l’album par l’enseignant ou par un élève.

Réfléchir : lire ou raconter une histoire

  •  Diversifier les moments de lecture dans la classe ;
  •  Lire les images ou lire le texte (ou les deux en parallèle) ;
  •  Ne pas hésiter à relire ;
  •  Faire la différence entre lecture fusionnelle ou lecture d’identification et lecture distanciée : l’alternance des deux est possible.

Savoir créer une attente

  •  Susciter l’intérêt des élèves et leur imagination pour les aider à entrer dans l’album :
  •  Exemple : s’interroger sur le titre ou sur la couverture ou sur un paragraphe lu.
  •  Provoquer un premier questionnement ;
  •  Présenter l’univers de l’auteur.

Analyse d’oeuvres longues

Les membres du groupe départemental ont pris la décision d’orienter le travail sur la lecture d’œuvres longues ; l’objectif visé étant de faire des élèves de meilleurs lecteurs et des lecteurs pratiquants.

Le travail mené dans le groupe « Maîtrise de la langue et des langages » pour l’Académie de Créteil, confirme un déficit de capacités des élèves de collège en ce domaine et pense qu’il faut initier un travail de lecture d’œuvres longues, ce dès le cycle III.

La démarche adoptée a été la suivante :

Chaque membre du groupe a fait proposition d’une œuvre qu’il trouvait particulièrement intéressante – pour lui-même dans un premier temps – d’un point de vue littéraire et thématique, et dans un second temps, une œuvre capable de susciter et de provoquer envie de lire et émotion chez les élèves.

Ont été définis au préalable les différents genres littéraires pour lesquels les propositions allaient être faites, cherchant à présenter des romans historiques et des romans policiers, des textes philosophiques et des récits de science-fiction, des contes traditionnels, des œuvres théâtrales et des œuvres poétiques.

L’attention a été également portée à la présentation d’œuvres d’auteurs connus et moins connus, des œuvres en langue française et des œuvres traduites, des œuvres longues variant de soixante à deux cent cinquante pages environ.

Chaque membre du groupe a lu l’intégralité des ouvrages pour établir une sélection qui soit à la fois cohérente et diversifiée. Celle-ci tient compte pour une part d’œuvres présentées dans la liste nationale et d’autre part d’œuvres choisies pour leurs divers intérêts.

Sur le modèle des fiches de présentation des albums, une fiche type de présentation de ces ouvrages, a été rédigée. Celles-ci ont été relues puis corrigées en commun. À la suite de ce travail, les membres du groupe – comme pour les albums – ont lancé le travail de rédaction de pistes pédagogiques. Cette fois encore, le parti a été pris de montrer la pluralité des entrées dans le texte : pluralité de lecture, l’ouverture vers la tenue d’un carnet de lecteur, la constitution d’une anthologie personnelle et la mise en œuvre de débats, la lecture en réseau et parfois un lien possible avec l’observation réfléchie de la langue est fait, mais ceci de manière non systématique.

Des liens seront opérés avec des travaux mis en œuvre dans le département du 93 et / ou du 77, également avec les sites de circonscriptions.

Liste des œuvres longues retenues :

  •  Andersen (Hans Christian), La petite fille aux allumettes, Gallimard Jeunesse, 1978, 1988.
  •  Arkin (Alan), Moi, un Lemming, Flammarion-Père Castor, 1985.
  •  Calvino (Italo), Le vicomte pourfendu, 1982.
  •  Dahl (Roald), Matilda, Folio junior, édition spéciale, 1997.
  •  Desplechin (Marie), Verte, Ecole des Loisirs, collection Neuf, 1996.
  •  Drozd (Irina), Un tueur à ma porte, Bayard Jeunesse, 2005.
  •  Grimbert (Jean-Claude), Iq et Ox, Actes Sud-Papiers, Heyoka Jeunesse, 2003.
  •  Martinigol (Danielle), Les oubliés de Vulcain, Livre de poche jeunesse, 2001.
  •  Oppel (Jean-Hugues), Ippon, Syros Jeunesse, collection Souris noire, 1997.
  •  Perrault (Charles), La Barbe Bleue, Albin Michel, 1991.
  •  Pietri (Annie), Les Orangers de Versailles, Bayard Jeunesse, 2000.
  •  Prévert (Jacques), Lettre des îles Baladar, Folio Junior, 1952, 1967.
  •  Richter (Hans Peter), Mon ami Frédéric, Livre de poche jeunesse, 2001.
  •  Sépulveda (Luis), Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler, Editions du Seuil, 1996.
  •  Yourcenar (Marguerite), Comment Wang-Fô fut sauvé ?, Gallimard jeunesse, 1985.

Les membres du groupe départemental Littérature 94 présentent parallèlement aux fiches de présentation des fiches pédagogiques qui permettent d’entrer dans l’étude des œuvres longues sélectionnées.

Ces fiches ont été conçues comme des pistes possibles pour entrer dans les œuvres. Elles ne sont pas un modèle à copier, mais plutôt une démarche dont on peut s’inspirer.

Comme pour les fiches concernant les albums, le groupe départemental a travaillé l’idée d’une lecture personnelle, puis d’une lecture plurielle vers une lecture experte.

Les rubriques qui ont été choisies (matériel, pour entrer dans la lecture, découpage du texte, passages obligés, pistes pour approfondir et enrichir, mise en réseau), relèvent de cette démarche d’analyse personnelle et permettent, en jalonnant l’œuvre, d’en saisir l’essentiel. Si les rubriques sont les mêmes pour chaque fiche, leur développement peut varier en fonction de la difficulté de l’œuvre.

Quelle que soit l’œuvre, nous recommandons :

- Lorsqu’il existe plusieurs éditions de la même œuvre, il est conseillé d’avoir en classe toutes les éditions. En effet, l’année de parution, la traduction ou le travail de l’illustrateur peuvent apporter des échanges divers et intéressants.

- Par ailleurs, il est recommandé de développer dans les écoles une politique concertée qui permette de planifier les achats au long d’un cycle et ce pour plusieurs classes.

En cas de difficultés, on peut s’appuyer sur les 45 bibliothèques de lecture publique du Val-de-Marne, le C.D.D.P. 94, le réseau des fonds départementaux thématiques qui sont à même de faire des prêts aux écoles

  •  Archéologie au Laboratoire départemental d’archéologie à Villejuif.
  •  Arts plastiques contemporains à Vitry-sur-Seine.
  •  Cinéma à Champigny-sur-Marne.
  •  L’écrit, le livre et la lecture à Boissy-Saint-Léger.
  •  Environnement à L’Haÿ-les-Roses.
  •  Littérature anglophone à Saint-Maurice.
  •  Littérature française du XI° au XIX° siècles à Fresnes.
  •  Textes lus et livres en gros caractères à Maisons-Alfort.
  •  Musique imprimée à Fontenay-sous-Bois.
  •  Ecritures contemporaines à Alfortville.
  •  Petite enfance au Perreux-sur-Marne.
  •  Poésie contemporaine d’expression française à Choisy-le-Roi.
  •  Tourismes et territoires en France à Villeneuve-Le-Roi.

- Il est toujours intéressant d’inciter les élèves à travailler en cohérence dans le cadre de projets tels que les défis et rallyes lecture ou les prix littéraires spécifiques pour les jeunes lecteurs, tel le prix des Incorruptibles.

- Enfin, lorsqu’on propose qu’un fragment de texte ou une illustration photocopiée pour faciliter l’étude d’un passage, il faudra se référer au contrat signé entre le Centre français d’exploitation du droit de copie (CFC) et le ministère de l’Éducation nationale ont signé, le 20 mai 2005, un contrat qui rend licites ces reproductions. Vous trouverez les renseignements relatifs au droit de photocopiage sur le site départemental, dans la rubrique Espace pédagogique premier degré, photocopies de livres et de journaux dans les écoles primaires.

Les membres du groupe départemental littérature vous souhaitent une bonne lecture et un bon travail.

© DSDEN94 - article actualisé le 29 novembre 2017

Agenda

Niveau d'alerte



Sites institutionnels
Ministère de l’Education nationale
Académie de Créteil
Préfecture du Val-de-Marne
Eduscol
ONISEP
ESPE-UPEC

Infos site
Accessibilté
Référentiel Marianne
Mentions légales

DSDEN 94
Annuaire de la DSDEN
Plan d’accès
Formulaire de contact
Annuaire des écoles
Annuaire des collèges
Annuaire des lycées

Personnels
Webmel
Iprof
Portail Arena
ENSAP



Sites institutionnels
Ministère de l’Education nationale
Académie de Créteil
Préfecture du Val-de-Marne
Eduscol
ONISEP
ESPE-UPEC

Infos site
Accessibilté
Référentiel Marianne
Mentions légales

DSDEN 94
Annuaire de la DSDEN
Plan d’accès
Formulaire de contact
Annuaire des écoles
Annuaire des collèges
Annuaire des lycées

Personnels
Webmel
Iprof
Portail Arena
ENSAP