DSDEN 94 - L’éducation dans le Val-de-Marne

DSDEN 94 - L’éducation dans le Val-de-Marne

DSDEN 94 - L’éducation dans le Val-de-Marne

DSDEN 94 - L’éducation dans le Val-de-Marne

Région académique Ile-de-France

La DSDEN
École, établissements, élèves, familles
L’action éducative et pédagogique
Carrière des personnels

Evènements
2018-2019
2019-2020


Fermer X



Fermer X



Fermer X


Personnels d’encadrement
Les concours des personnels d’encadrement

Protection des personnels
Une priorité pour l’Education nationale


Fermer X


Diaporama À la une

La DSDEN

École, établissements, élèves, familles

L’action éducative et pédagogique

Carrière des personnels

Spécial

Agenda

Accueil > L’action éducative et pédagogique > Les enseignements > L’école maternelle > Liaisons > Liaisons Grande section / CP

Liaisons Grande section / CP

Liaisons Grande section / CP - Le projet d’école

 

Le rôle du projet d’école dans la liaison

« Le projet d’école est le moyen de garantir la continuité nécessaire entre l’école maternelle et l’école élémentaire dont la grande section, classe de l’école maternelle mais aussi première année des apprentissages fondamentaux, est la charnière. Il est conçu et mis en œuvre en liaison avec l’école élémentaire et peut être commun aux deux écoles. La participation des parents au projet d’école et plus largement à la vie de l’école est recherchée ».

Voir aussi :

Exemples d’actions communes autour de la lecture des œuvres littéraires


Les constats sont réalisés à partir des résultats aux évaluations GS/CP qui évaluent les compétences langagières.

L’un des objectifs du projet d’école va être d’aider les élèves à développer ces compétences langagières.


Afin d’atteindre cet objectif, les actions suivantes et présentées ci-dessous sont mises en place :

  • Rallye lecture (un exemple de rallye lecture) ;
  • Prêt de livres de livres ("Les livres voyageurs") ;
  • Prix littéraire (Un exemple de prix littéraire) ;
  • Création d’albums (Un exemple de création d’albums).

Ces actions feront l’objet d’évaluations.

À consulter

 

Rallye lecture


Autour de l’album "L’Afrique Zigomar", Philippe Corentin. Éditions L’école des loisirs.

 

 

Présentation


Sur la base d’un ensemble de constats et de besoins identifiés dans notre groupe scolaire tant dans le domaine des apprentissages, et plus particulièrement dans celui de la langue orale, que dans celui des échanges de pratiques maternelle - élémentaire, les enseignants de GS-CP-CE1 ont choisi d’organiser un rallye lecture. Par ailleurs cet événement devait coïncider dans le calendrier avec une cérémonie de passage des élèves de grande section à l’école élémentaire par la remise d’un diplôme et d’un prix.

Le travail de réflexion et de préparation engagé dès le début de l’année scolaire et régulièrement suivi tout au long de l’année consistait à définir, au regard de compétences langagières identifiées, des activités préparatrices aux épreuves proposées. Il convient donc de préciser qu’en amont du jour "J" de l’événement rallye, ce sont toutes ces activités facteurs d’apprentissages qui ont contribué au développement de ces compétences, l’événement en soi pouvant être considéré comme un élément d’évaluation.

 

Objectifs

  • Au niveau de l’élève
    • restituer les personnages et actions du récit (compréhension),
    • utiliser un vocabulaire pertinent concernant les personnes, objets et activités afférents à l’album (vocabulaire),
    • utiliser à bon escient le temps des verbes, les mots de liaison dans les épreuves de reformulation (syntaxe).

 

  • Au niveau des adultes
    • favoriser la connaissance réciproque de pratiques pédagogiques,
    • mutualiser ces pratiques au bénéfice d’un événement commun.

 

Épreuves et modalités de fonctionnement


Trois types d’épreuves conduites sous la responsabilité d’enseignants et d’aide éducateurs constituaient les étapes du rallye.

Les élèves de GS /CP/CE1 répartis en 20 équipes mixtes se sont déplacés sur un ensemble de 10 ateliers d’épreuves accompagnés par les parents et les animateurs municipaux.

 

Épreuve 1 : Images séquentielles

  • Être capable de :
    • identifier une information et la situer dans une suite chronologique,
    • remettre en ordre une série,
    • reformuler l’histoire comme une succession de scènes.
       
  • Déroulement
    • Chaque enfant remet en ordre une série d’images extraites de l’album L’Afrique de Zigomar. Le nombre d’images proposées est fonction du niveau de classe de l’élève : GS (5) ; CP (8) ; CE1 (10).
    • Chaque série correctement proposée rapporte 1 point.
  • Travail préparatoire durant l’année (autour de l’album L’Afrique de Zigomar et d’autres albums) :
    • L’élève a été amené à :
      • reconstituer les histoires ou les comptines avec des images ou des photos,
      • rechercher par des jeux l’élément manquant dans une série,
      • s’exercer à ordonner les différentes étapes d’une expérience,
      • rendre compte d’un atelier et de la succession des faits,
      • argumenter ses choix.

 

Épreuve 2 : Questions de compréhension

  • Être capable de :
    • Répondre à des questions simples portant sur les personnages, les actions, les lieux où se déroulent ces actions, les relations existant entre les personnages, les éléments temporels du texte.
       
  • Déroulement
    • Chaque élève pioche une question.
    • Chaque bonne réponse rapporte 2 points à l’équipe. En cas de difficulté, un camarade peut apporter la réponse. Dans ce cas, le gain se limite à 1 point.
       
  • Travail préparatoire sur l’année
    • L’élève a été amené à :
      • relater une histoire sans support afin d’en exprimer les liens et de justifier l’enchaînement des scènes,
      • tenir des conversations.( écouter l’autre, rester dans le sujet de l’échange),
      • faire des comptes rendus d’expériences, d’événements vécus,
      • théâtraliser une histoire avec ou sans marionnettes.

 

Épreuve 3 : Illustrations intruses

  • Être capable :
    • d’dentifier l’illustration de l’album étudié,
    • de reformuler pour soi-même ou à haute voix les scènes connues représentées (justifier et argumenter).
  • Déroulement
    • Chaque élève tire 2 images et doit dire s’il s’agit d’une illustration de l’album de L’Afrique de Zigomar ou d’une illustration extraite d’un autre album du même auteur. Chaque bonne réponse rapporte 1 point à l’équipe.
       
  • Travail préparatoire sur l’année
    • L’élève a été amené à :
      • rapprocher un objet et sa photo ( par exemple photos d’animaux prises dans la cour de l’école), rapprocher des images identiques ou qui se complètent,
      • rechercher dans une série ce qui manque, ce que l’on a ajouté, l’intrus ou ce qui a changé de place,
      • argumenter ses choix en allant chercher des informations dans des documents( albums, diapos, CD… ).

« Les livres voyageurs »
 

Niveau
Grande section.


Domaines d’activité

  • S’approprier le langage
  • Découvrir l’écrit.


Objectifs

  • Développer la liaison famille-école autour du livre ;
  • Favoriser la mémorisation de récits d’un niveau de difficulté adapté à l’âge de l’enfant ;
  • Apprendre à parler autour d’un livre ; commencer à le raconter ;
  • Aider à la constitution d’une première culture de l’écrit ;
  • Développer le plaisir de lire.

 

Compétences

  • Maîtrise de la langue

 

Forme de travail

  • Groupe de 8 élèves (4 élèves qui empruntent des livres et 4 élèves qui présentent ceux empruntés la veille).

 

Durée

  • 25 minutes quotidiennement (atelier de langage inscrit dans l’emploi du temps) du 20 novembre au mois de juin.

 

Matériel

  • Une trentaine d’albums

 

Déroulement

  • Présentation de quelques livres de fiction à 4 élèves. Cette présentation s’organise autour du para-texte (observation de la couverture, de la quatrième de couverture) et éventuellement lecture de la première page de l’album : émission d’hypothèses sur le contenu du livre.
  • Chaque enfant emporte le livre choisi chez lui pour qu’on le lui lise (parents, frères et sœurs, nourrice et éventuellement l’enseignant).
  • 2 possibilités d’exploitation pour travailler ces compétences langagières :
    • les 4 élèves ayant emprunté un livre la veille présentent chacun leur tour aux autres élèves (et à l’enseignant) ce qu’ils ont retenu et compris de la lecture (nécessité d’argumenter), ou :
    • installation en doublettes (4 binômes) (exercice plus difficile) : chaque élève ayant emporté un livre raconte ce qu’il a retenu et compris de la lecture à son coéquipier qui peut poser des questions.

 

Évaluation

  • Investissement des familles dans cette activité.
  • Capacité de restitution et de mémorisation du texte lu.

 

Trace écrite

  • Réalisation d’un carnet de lecture individuel des livres lus à la maison.

 

Liaison GS CP
Une fois par période les élèves de grande section vont présenter aux élèves de CP leurs livres.
Ils présentent par petits groupes leurs livres à des petits groupes de CP. Ceux-ci viendront à leur tour faire partager leurs lectures.

Un exemple de prix littéraire


Le prix littéraire évoqué est une action de circonscription financée en partie par la municipalité.

Lieu  : Gentilly
Deux prix littéraires :

  • Pour le C1 des classes de PS et de MS
  • Pour le C2 des classes de GS et de CP

Les livres
Le choix des albums a été établi par une commission d’enseignants en fonction de l’intention de l’auteur :

  • faire peur,
  • faire rêver,
  • faire rire,
  • faire connaître le patrimoine,
  • développer le respect de l’ environnement.

Une liste de 6 albums pour le C1 est retenue.
Une liste de 5 albums pour le C2 est retenue.

 

Exemple de liste d’albums

Billy se bile
Anthony Browne
Kaléidoscope

L’amoureux
Rebecca Dautremer
Gautier-Languereau
Un lion à Paris
Béatrice Alemagna
Autrement
Voyage à Poubelle plage
Elisabeth Brami
Seuil jeunesse
L’extraordinaire garçon qui dévorait les livres
Olivier Jeffers
Kaléidoscope

 

Déroulement sur l’année

  • Choix des albums.
  • Travail sur les albums dans chaque classe.
  • Procédure de vote dans chaque classe puis au niveau de la ville.
  • Résultat final annoncé par le journal municipal et par voie d’affiche.

Liens avec le langage d’évocation


Présentation d’un atelier favorisant les interactions GS et CP dont l’objectif est l’entraînement au langage d’évocation.
Atelier d’écriture proposé aux GS/CP dans le cadre du prix littéraire.
À partir de personnages tirés des différents albums, il s’agit de permettre aux élèves de s’approprier leurs caractéristiques morales et physiques ainsi que les liens qui les unissent.
Puis dans une démarche interactive, les GS imaginent le début de l’histoire. Les CP en inventent la suite.
La création d’un album Un chevalier dans le noir finalisera ce travail de liaison GS /CP.
Les compétences langagières sont travaillées en référence au programme de 2015.

 

Un exemple de création d’albums


Analyse de l’album 7 souris dans le noir. Ed Young Milan Jeunesse

 

 

Particularités

Conte philosophique

Sept souris aveugles se trouvent devant un objet inconnu et se posent la question : "Qu’est-ce que c’est ? "

Les 6 premières souris nomment l’objet selon leur impression première. La septième souris examinera l’objet pour connaître la vérité.

 

Structure de l’histoire
Le rythme de cette histoire itérative est donné par :

  • la succession des jours de la semaine,
  • la couleur de chaque souris,
  • l’exploration par chacune d’elles d’une partie de "l’objet",
  • la réponse personnelle apportée.

Une morale clôt cette histoire.

 

Travail pédagogique à partir de l’album

  • Enrichissement du vocabulaire  : champs lexicaux (couleur, vocabulaire ordinal, métaphores : par exemple "Le pilier est une patte", adjectifs qualificatifs qui font appel au sens du toucher (solide, souple), verbes qui expriment en alternance un questionnement (chercher à savoir, s’interroger) et une certitude (affirmer, donner son avis, constater… ).
  • Arts visuels  : réalisations en plan ou en volume d’animaux avec des couleurs, des textures variées, différentes techniques et procédures (peinture, collage, recouvrement, modelage… ).
  • Explorer le Monde : reconnaître, décrire, classer des matières, des objets selon leurs qualités. Structuration du temps (comptines), travail sur les sens (toucher, vue).
  • Vivre ensemble : sensibilisation aux différences (handicap). Tenir compte du point de vue de l’autre.

 

Projets

  • Création d’albums ;
  • Théâtre d’ombres chinoises : reconstituer l’histoire avec des marionnettes de papier montées sur des bâtons ;
  • Ateliers philosophiques : Nicolas GO.

 

Illustrations

  • Les images complètent le texte et l’éclairent.

 

Pistes pédagogiques


Avant la lecture de l’album

  • Faire prendre conscience de la difficulté d’identifier des objets que l’on ne voit pas (les yeux bandés, un petit groupe d’élèves guidé par le maître explore comme les souris les différentes parties d’un objet et tente de l’identifier en argumentant sa réponse ; l’enseignante les aidera à enrichir leur vocabulaire).
  • Première de couverture : à partir de sa description, trouver le titre ; susciter l’émission d’hypothèses sur le contenu de l’histoire.

Pendant la lecture

  • Mettre les élèves en situation de recherche : placer un cache sur les illustrations des différentes parties de l’éléphant afin de développer la capacité d’abstraction des élèves et leur permettre l’émission d’hypothèses à partir des illustrations qui suscitent l’interprétation des souris.
  • Amener les élèves à prendre conscience que les différentes parties de "l’objet" forment un tout cohérent : au fur et à mesure que les élèves évoquent les enchaînements chronologiques de l’histoire, le maître affiche les différentes illustrations (pilier, serpent, lance, falaise, éventail), telles les pièces d’un puzzle, afin de symboliser un éléphant. Ils seront amenés à découvrir ce qui est représenté.

Après la lecture

  • Création d’albums grâce à la dictée à l’adulte.

 

Mise en réseau


Conte philosophique :

  • Monsieur Jaune et Monsieur Rose, Nicolas Go, William Steig, Kid Pocket 2002.

Albums à compter :

  • 10 petits cochons, A Geisert, Autrement jeunesse ;

Loup ne sait pas compter, N. Brun Cosme, N. Choux, Père Castor Flammarion.

 

Exemple de création d’album

 

  • Un chevalier dans le noir (pdf ci-dessous)

 

création album

© DSDEN94 - article actualisé le 6 juillet 2018

Agenda

Niveau d'alerte



Sites institutionnels
Ministère de l’Education nationale
Académie de Créteil
Préfecture du Val-de-Marne
Eduscol
ONISEP
ESPE-UPEC

Infos site
Accessibilté
Référentiel Marianne
Mentions légales

DSDEN 94
Annuaire de la DSDEN
Plan d’accès
Formulaire de contact
Annuaire des écoles
Annuaire des collèges
Annuaire des lycées

Personnels
Webmel
Iprof
Portail Arena
ENSAP



Sites institutionnels
Ministère de l’Education nationale
Académie de Créteil
Préfecture du Val-de-Marne
Eduscol
ONISEP
ESPE-UPEC

Infos site
Accessibilté
Référentiel Marianne
Mentions légales

DSDEN 94
Annuaire de la DSDEN
Plan d’accès
Formulaire de contact
Annuaire des écoles
Annuaire des collèges
Annuaire des lycées

Personnels
Webmel
Iprof
Portail Arena
ENSAP